Recyclage

Le zinc est potentiellement recyclable à 100 %. En Europe, 95 % du zinc laminé usagé est recyclé. Cette réussite s’explique par l’excellente organisation de la filière du recyclage :


Facilité de démontage

À la fin de leur vie, les produits en zinc laminé utilisés dans le bâtiment sont traditionnellement récupérés par les couvreurs et les zingueurs. Le vieux zinc est récupéré principalement lors des travaux de rénovation légère, par exemple le remplacement des systèmes d’eaux pluviales ou de toute une toiture, moins souvent lors de la démolition d’un vieux bâtiment. Compte tenu de la quantité de zinc laminé utilisée dans le bâtiment en Europe occidentale, on estime les ressources en vieux zinc laminé à plus de 100 000 tonnes/an, concentrées principalement en France, en Allemagne et au Benelux. Avec des prix d’achat élevés et des utilisations courantes et stables de ce type de déchets en Europe, la ressource annuelle devrait rester au moins au niveau actuel pendant la prochaine décennie, voir au-delà.


Des prix avantageux

Les prix des déchets de zinc sont nettement inférieurs à celui des lingots de zinc pur à la bourse aux métaux de Londres.

Les principaux utilisateurs de produits en zinc laminé usagé sont les affineurs de zinc secondaire, les producteurs de laiton et d’oxyde de zinc, tous installés en Europe. Bien que 100 % du vieux zinc récupéré (la « ressource ») soient recyclables, le taux de récupération est en réalité d’au moins 95 % de la ressource à l’heure actuelle.